Boris Lamérand décide de jouer du violon à l’âge de cinq ans en entendant l’Histoire du Soldat d’Igor Stravinsky. Il fait ses études à Paris, et en 2002 et 2003, obtient son D.E.M, dont un premier Prix de musique de chambre et un premier Prix de violon dans la classe d’Anne Wiederkoer. Il poursuit sa formation classique en travaillant auprès de grands maîtres tels que J.-P. Wallez, Régis Pasquier ou les membres du quatuor Ysaye. En parallèle de sa carrière de musicien classique, Boris Lamérand considère toutes les musiques avec le même intérêt profond. Il découvre l’improvisation à treize ans en jouant dans un groupe de jazz. Il ouvre ainsi la voie à toute une série de rencontres musicales originales allant de la musique roumaine à la musique indienne en passant par le jazz et l'improvisation libre. Se formant ainsi à l'improvisation au gré des rencontres et collaborations professionnelles, il décide ensuite d'approfondir cette voie auprès de spécialistes du violon jazz et de l'improvisation. Il se rapproche ainsi du violoniste Dominique Pifarély, puis intègre pendant deux ans l'école de jazz (CMDL) de Didier Lockwood. Il joue actuellement du violon et de l'alto dans le quintet de jazz Theorem of Joy, et joue l'alto dans le Large Ensemble de Carine Bonnefoy. Il collabore également avec Luc Spencer au sein du duo Eleanor, et avec le groupe Angel Fish Decays ainsi que le Ploum.

Violoniste, pianiste, compositeur, arrangeur… Antoine Delprat a plus d’une corde à son violon !

Formé à la musique classique dès son plus jeune âge, il se dirige dès l’adolescence vers le jazz, qu’il étudie auprès de Pierre Blanchard, puis au CNSMDP.

Il fonde en 2008 son propre groupe, “Antoine Delprat Quintet”, autour d’un répertoire original, et se produit sur la scène parisienne (le Baiser Salé, le Sunside…) ainsi qu’au sein de festivals (“le Printemps du Jazz”, “Jazz-en-tête”).

Il dirige et accompagne au piano depuis 2011 le choeur “Jazzalam”, dont il est également l'arrangeur.

Ouvert à tous les styles, il se produit actuellement avec Govrache (chanson française), ou encore au sein du spectacle “Carmen à tout prix”.

Il est arrangeur et pianiste du “Léa Castro Quintet”, lauréat 2015 du Prix SACEM du concours Crest Jazz Vocal, et dont le premier album “Roads” est sorti en 2017 chez NeuKlang. Il a partagé la scène avec David Murray, Bill Carrothers, Rido Bayonne, Jasser Haj Youssef ou encore Stéphane Guillaume, André Charlier et Carinne Bonnefoy.

Olive Perrusson commence la musique à l'âge de 6 ans par le clavecin et le chant au conservatoire de Tours. C'est à l'âge de 10 ans qu'elle réclame haut et fort de jouer du "gros violon", et ainsi débute l'alto. À 15 ans, elle monte à Paris et poursuit ses études au conservatoire Hector Berlioz. Bercée par le rock dès son plus jeune âge, elle intègre plusieurs formations parisiennes en tant qu'altiste et choriste, et en 2015 fonde son groupe Olive&Clyde avec lequel elle se produit régulièrement dans les petites salles parisiennes en tant que chanteuse lead et guitariste. Depuis 2016, elle est membre et arrangeuse du duo féminin de chanson rock Rovski, dans lequel elle assure les parties d'alto, de guitares, et les chœurs. Parallèlement à ces projets, Olive a collaboré et tourné avec des artistes d'horizons divers tels que Guillaume Stankiewicz, Albin de La Simone, House of Wolves, Ian Kent And The Immigrants, DBlack Lion, Angelfish Decay, After Rafael...

Violoncelliste depuis l'âge de cinq ans, Octavio Angarita a étudié à Paris au conservatoire de Paris Xème Hector Berlioz et l'école nationale de musique de Fresnes. Après avoir été diplômé du 1er prix de violoncelle en 2006, il découvre d'autres horizons musicaux en collaboration avec Universal et Warner Music en accompagnant certains de leurs artistes en studio et en live tels que : Hugh Coltman, Cocoon, Babet, Namaste (son groupe), Spleen etc ...  Il vogue aujourd'hui entre musique classique et actuelle (pop,jazz, electro etc..) et continue de grandir dans tout ces univers musicaux.